LOGO

Devenir professionnel indépendant – Profil
Mathieu Bouthillier, fondateur et président de Bouthillier Capital (B-CAP)

En tant qu’entrepreneur, père, entraîneur de hockey et triathlonien débutant, Mathieu Bouthillier a toujours su qu’il voulait devenir gestionnaire de portefeuille indépendant. Se préparer à la transition a nécessité beaucoup de temps, mais en a valu la peine. L’indépendance représente tout ce dont il a rêvé, et plus encore.

Lorsque Business Builder a rencontré M. Bouthillier un vendredi soir, ce dernier était en train de préparer son équipement. « Je notais quelques articles de dernière minute qu’il fallait que je me procure le lendemain. »

Le jour suivant, il allait faire son premier triathlon, ce qui représente beaucoup de pain sur la planche pour ce père de trois enfants qui vient de lancer sa propre entreprise indépendante de gestion de portefeuille. Mais les défis ne lui font pas peur. « Je suis un entrepreneur, déclare-t-il en riant. Il faut avoir ce genre de motivation. »

Un intérêt précoce pour la finance

La carrière de M. Bouthillier est le fruit d’un intérêt tout particulier qu’il a développé dans sa jeunesse. « J’ai toujours été passionné par les marchés et l’économie. Le concept des placements m’a toujours intéressé. »

Alors qu’il était adolescent, M. Bouthillier a découvert le marché boursier grâce à un oncle qui lui avait parlé de ses placements. Il était fasciné. « Je lisais toujours les cours boursiers dans le journal quotidien. » Ses parents l’ont accompagné pour ouvrir son premier compte de placement parce qu’il était trop jeune pour le faire lui-même.

Sa curiosité, sa soif de connaissances et son profond intérêt pour le sujet l’ont poussé à faire des études supérieures en finance.

Diplôme en poche, M. Bouthillier s’est façonné une carrière multidimensionnelle. Il a acquis de l’expérience dans plusieurs domaines, de la recherche institutionnelle à la gestion de portefeuille, et travaillé avec différentes catégories d’actifs, des actions européennes aux titres de créance de marchés émergents.

Sur le chemin de l’indépendance

L’expérience diversifiée de M. Bouthillier ainsi que ses différents points de vue ont abouti à la création d’une vision audacieuse : une approche de placement éclairée, impartiale et indépendante. « Je voulais miser sur mon expertise en recherche et en analyse ainsi que sur ma riche expérience pour aider les gens à atteindre leurs objectifs financiers. »

Toutefois, cette vision est difficile, voire impossible à mettre en œuvre dans une grande entreprise. Par exemple, au sein des divisions de gestion de patrimoine d’institutions financières canadiennes, le choix des actions se limite parfois à une liste préétablie comprenant habituellement des actions à forte capitalisation. L’inventaire des obligations pouvant faire l’objet de négociations est aussi restreint. De plus, il est presque impossible et même mal vu de mettre en œuvre des stratégies discrétionnaires non traditionnelles intégrant des options et des bons de souscription.

« La tendance que j’ai remarquée dans l’ensemble du secteur est que les conseillers uniformisent les portefeuilles de leurs clients pour qu’ils soient semblables, simples et prudents. Mais il existe beaucoup d’autres occasions de placement intéressantes sur le marché boursier pour ceux qui sont capables de voir au-delà des modèles classiques », explique M. Bouthillier.

« Dans le monde du courtage et des placements institutionnels, les produits et les mandats sont restreints, poursuit-il. L’indépendance offre la possibilité d’être créatif. »

Préparation

M. Bouthillier a préparé minutieusement son passage à l’indépendance. Sa femme et lui ont eu des discussions à propos des conséquences sur leur famille, étant donné l’investissement en temps et en argent que représente ce projet. « On ne fait pas ce travail pour avoir plus de temps libre, ça c’est certain! Je savais dès le début que ça serait intense. »

Il a soigneusement examiné des partenaires d’affaires potentiels, un autre élément essentiel d’une pratique indépendante. « Le processus de vérification préalable a été fastidieux mais fructueux; chaque option avait ses avantages. Il fallait aussi trouver le bon dépositaire. Je voulais trouver un endroit où mes clients se sentiraient à l’aise. BNRI est un excellent partenaire. »

Il s’est immergé dans la recherche sur la logistique requise. « Plus vous creusez, plus vous en apprenez et plus vous devez vous ajuster et vous préparer. »

Tout au long du processus, M. Bouthillier est resté concentré et déterminé. « Ma devise est : fais ce que tu dois faire. Si vous devez suivre un autre cours, faites-le. Si une tâche de conformité vous demande plus de travail, faites-le. Remuez ciel et terre pour réussir. »

Les avantages d’une pratique indépendante

Plus d’une année s’est écoulée depuis sa transition vers une pratique indépendante et M. Bouthillier n’a aucun regret. Quand on lui demande ce qu’il préfère de cette nouvelle vie, il répond : la flexibilité.

En tant que chercheur chevronné possédant des contacts internationaux grâce à ses anciens emplois à l’étranger, M. Bouthillier a créé des stratégies en actions uniques pour ses clients. Il sélectionne lui-même une partie des placements en se basant sur ses propres recherches, lesquelles sont appuyées par des spécialistes en recherche externes. De plus, il offre des services d’accompagnement stratégique B2B (Business-to-Business) en gestion de portefeuille et en analyse financière quantitative.

En tant que propriétaire, il s’implique dans les fonctions opérationnelles de son entreprise. Il aime particulièrement le côté marketing. « Je fais beaucoup de marketing par l’information, car c’est une bonne façon de renseigner mon public. Il voit que je suis sérieux et cela donne de la crédibilité à mon entreprise. »

Paroles de sagesse

Pour M. Bouthillier, il ne fait aucun doute que la transition vers l’indépendance était le bon choix. Voici ses trois conseils pour les personnes qui explorent cette possibilité :

1) Trouvez votre raison d’être

« Elle sera probablement basée en partie sur la stratégie d’attraction (ou Pull) et la stratégie de promotion (ou Push). Une des deux est probablement insuffisante. À un moment donné, les choses se mettront en place et vous trouverez un juste équilibre. »

2) Soyez confiant

« Si vous n’avez pas confiance en vous, vous ne prendrez pas les risques que vous devez prendre en tant d’entrepreneur. En fin de compte, il s’agit d’une entreprise et vous devez rester concentré et vous investir, pas seulement pour vos clients, mais aussi pour votre entreprise. »

3) Distinguez-vous

« Le parcours d’un entrepreneur consiste à devenir qui il est et ce qu’il veut être. Si vous avez une bonne histoire à raconter, vous vous distinguerez efficacement. C’est comme être un restaurateur : vous n’avez pas besoin de copier les autres restaurants; soyez vous-même. Si vous êtes bon dans ce que vous faites, vous prospérerez. »